Archives de catégorie : Journal

Faire voler les mots

Faire voler les mots

Faire voler les mots

Sur base d’un appel à vos mots positifs organisés sur ma page facebook , « Faire voler les mots« : voici les quelques lignes que j’ai tracées … pour me souvenir de cette période pas comme les autres…

Le journal d’une confinée :

Faire voler les mots: une expérience particulière du confinement

Jour 4: Faire voler les mots

Qu’écrire pour faire voler plus haut les émotions tellement désagréables que procurent toutes ces manifestations d’incivisme, toute cette inconscience, tous ces excès d’individualisme, toutes ces peurs : la peur de manquer, la peur de perdre que ce soit de l’argent, la santé, un être cher ou la Vie…

Nous ne réagissons pas tous de la même manière face au phénomène.
Cela dépend de la personnalité, de la sensibilité, du degré d’altruisme, et de notre capacité à mettre le groupe plutôt que soi-même au centre de nos préoccupations.

Les valeurs et les priorités sont mises en balance. Économie et Argent versus le bien commun voire la Vie elle-même !

Il y a aussi, et cela ne fait que commencer, le manque anticipé de ces moments de joie que créent les rassemblements vécus lors de fêtes et d’événements ou de loisirs…

Qui parmi vous arrive à se mettre à la place de ceux qui souffrent le plus des effets dévastateurs que cette maladie a déjà provoqué ? Qui parmi vous réalise que vous ou l’un de vos proches seront forcément également impactés ?

Et si en un instant, nous nous mettions à la place de tout ceux qui sont déjà en train de souffrir qu’ils soient malades, touchés par la perte d’un proche , en train de s’épuiser à soigner, voire encore de perdre leur entreprise ou leur emploi ? Y aurait-il toujours autant de réactions insensées ?

J’aimerai tant que mes mots volent tellement haut qu’ils permettent à chacun de prendre de la hauteur pour regarder le monde et ses habitants avec l’amour et la compassion qu’il mérite !

Car la vie elle même ne devrait elle pas être La Valeur prioritaire de ce monde ?

Que mes mots volent, s’élèvent et soient lus 

Prenez soin de vous et des autres et soyez solidaires et sensés !

Laurence B

Mots liens

Jour 5: Faire voler les mots

Il y a du bleu et des rayons dans le ciel et comme cette impression que le printemps, lui n’annulera pas…

Il y a des nouvelles pas brillantes à propos de personnes qu’on connaît bien et qu’on imaginait pas vulnérables…

Il y a une maison pleine de vie, des jeunes qui parlent et qui sortent de leur chambre, il y a des jeux, des cris des rires et un entrain à bien faire…

Il y a des choses à gérer de loin, des inquiétudes, des incertitudes, des annulations et des déceptions d’avoir longtemps espéré des événements que nous ne pourrons programmer tout de suite…

Il y a du temps pour écrire, pour créer, pour cuisiner, pour se promener…

Il y a aussi des doutes, de la compassion et des peurs à ne pas négliger…

Il y a ce qu’il y a et cette patience à trouver, face à tout ce qu’on ne sait pas.

Je nous souhaite de trouver dans tout cela, toutes les capacités que nous ne cherchions pas !

Laurence B.

Faire voler les mots 

Jour 6: Faire voler les mots

Laisser place au vide pour le remplir de l’essentiel ou les sens ciel ?

Mots de soie

Faire voler les mots ❤️

Jour 7: Faire voler les mots


Ce ne sera pas facile d’organiser son travail surtout quand on en a deux.
De faire cohabiter dans un même lieu : trois salles de classe, deux auditoires d’université, une salle de réunion de direction, un bureau de coaching et un bureau de conseil juridique.
Ainsi qu’une salle de jeux, un hall de sport, un cinéma, un réfectoire et une cour de récréation.
Ce ne sera pas facile de respecter le temps et les besoins de chacun. Les cris, les mots et les silences indispensables.
Ce sera pas facile de souffrir de l’absence de ceux qu’on aime et qui vivent en total isolement pour éviter le pire.
Ce ne sera pas facile pour tous ceux qui attendent impatiemment de bonnes nouvelles enfin …

Ce ne sera pas facile ! Alors soyons indulgents… patients… tolérants et profitons de la chance que nous avons de rire encore, de vivre encore et de nous aimer encore !

Plein d’énergie positive à tous ! 

Laurence B

Mots lumières

Jour 8: Faire voler les mots

Être positif ne signifie pas être naïf.
Être positif ne veut pas dire qu’on ne ressent ni colère, ni indignation.
Être positif n’implique pas d’ignorer sa tristesse.
Être positif, c’est préférer croire que le meilleur peut côtoyer le pire et choisir le meilleur.
Être positif c’est être solidaire et empathique.
Être positif c’est essayer de trouver toutes les bonnes raisons de mettre le NOUS au centre de toutes les priorités.
Et si cela demande des efforts… c’est que ça en vaut la peine car le meilleur n’arrive jamais sans travail ni remise en question…c’est une règle universelle !

Je vous souhaite des idées positives, des actions positives, des visions positives !

C’est meilleur pour la santé et ça booste l’immunité et l’humanité !

Prenez soin de vous dans l’acceptation et la douceur !

Laurence B

Mots divins

Jour 9: Faire voler les mots

J’ai lancé une proposition ludique et vous avez joué.
Je vous ai invité à m’envoyer un mot positif qui commence par la première lettre de votre prénom.
J’en ai reçu presque 120 ! C’est magnifique !
Merci pour tous ces mots! Ils vous ressemblent, ils nous ressemblent !
Ils sont remplis de chaleur, de fantaisie et d’enthousiasme.
Je relève le défi d’en prendre soin pour vous écrire les mots qui volent d’aujourd’hui !
J’éprouve en les lisant joie et bonheur, c’est magique !
C’est comme une éclaircie, un soleil sur ma page qui me donne vitalité et énergie !
Alors, tel un tournesol soumis au principe de l’heliantropisme, je me tourne vers vous pour vous renvoyer la lumière de vos mots …

Unis, vos mots sont symphonie, formule magique, messages de foi, d’âmes amies.
Ils invitent au lâcher-prise et connectent cette insouciance naïve qu’on peut avoir la chance de réveiller de temps en temps…

Certains donnent du fil à retordre, ils sont l’occasion de réfléchir, de susciter passion et fantasmes, d’allier équilibre et magie …

Les mots poètes font de belles rimes, sagesse, tendresse, caresse, délicatesse…

Il y a aussi les mots de la rigolade, les mots délires qui me font rire; Les bizesquipètent, les apéros, les paperos et autres parpaings hydroalcooliques
Les promesses de délices, de mignardises en gourmandises.

Il y a les mots divins, les mots merveilleux qui racontent avec apaisement,des fables d’amour, de civisme, de solidarité, de liberté et de virus vaincu après ce confinement nécessaire.

Ceux qui visualisent la victoire magistrale de la motivation et de la confiance, de la santé et de la vie …
Cet élan de chaleur spontané et fraternel qui nous envoie des mannes d’amour, une frénésie de couleur, l’envie de se sentir en vie !

Savourons notre chance de vivre, la nature qui s’éveille, les oiseaux qui chantent, les arbres en fleurs et les Oliviers qui continuent à produire de l’huile naturelle pour faire du beaume au cœur.

Savourons cette pause Chrysalide d’une extrême rareté et mettons notre détermination à donner de l’ampleur à nos amitiés dans la fidélité la complicité et la gaieté !

C’est notre Karma, notre seule issue est de l’accepter.

Je vous envoie toute ma gratitude pour ce Kif, ce fut une merveille d’écrire avec vos mots. J’ai passé un joli moment en votre compagnie.

Je vous envoie toute mon amitié ma bienveillance et mon amour !

De tout coeur !
Love
Laurence

Mots légers

Jour 10 : Faire voler les mots

Avec vos mots du jour, je continue à écrire ma petite chronique journalière.

Comme une page supplémentaire d’un livre à écrire ensemble.

Comme une méditation écrite unanime et personnelle à la fois…

Cet élan d’amitié sur ma page depuis le lancement de ce « je » de mots positifs me remplit d’une empathie paisible, mon état d’être préféré !

Et ça c’est vraiment cool !

Ceci ne fait que confirmer ma profonde intuition que nous créons notre réalité avec les mots que nous choisissons !

Si je dis ou j’écris que je suis remplie de gratitude pour le temps que je peux mettre à profit pour exercer ma créativité, cela me procure plus d’allégresse que toutes les plaintes et grognements que l’on entend partout.

Faisons donc danser les mots, valsons dans la lumière qui s’écoule du ciel printanier !

Si nous sommes conscients que nos mots nous créent, nous annulons comme par magie les idées sombres et les remplaçons par des promesses de clarté !

Chui là pour vous
Pour faire briller vos mots…

Mes mots sont à vous !

Laurence B

Mots papillons

Les mots qui volent 

Jour 12: Faire voler les mots

Allô Allô chers amis lecteurs de ma chronique positive et empathique.
Me revoici pour sublimer vos cadeaux de mots sur le bulletin des mots joyaux !

Mes envolées du jour vous mèneront au pays de la conscience.
Lorsque je trace le mot conscience, j’entre dans la conscience, cette faculté parfois oubliée de se trouver en lien avec notre esprit profond.

En quelques respirations, et nous voilà dans un espace idéal où nous pouvons trouver un trésor de ressources formidables.

Quand l’espoir se perd, quand l’ivresse ou l’exhalation remplacent la Joie Véritable, quand la gourmandise de la vie se fait excessive … Il y a un seul et unique endroit où nous pouvons retrouver nos super-pouvoirs c’est le pays de la CONSCIENCE.

C’est un lieu de calme et de sérénité où il convient de se rendre seul, c’est un lieu interne,… C’est un espace intime où l’on peut tout à la fois, par un « je » de lumière invisible se trouver dans l’observation de soi-même et se sentir complètement aligné à ce qu’on fait.

Avez-vous déjà goûté à la générosité que vous propose cet état ? Si ce n’est pas le cas, je vous invite à goûter aux bienfaits de la méditation.

Babouchka, Rose, Julie, Geneviève, Christian, Bénédicte Thuyen, Anne-Paule, Pierre,Anne, Anne-Francoise, Dominique, Gérard, Marc, Monique, Séverine, je ne saurais tous vous citer, vous tous ici qui jouez avec moi au « je » de mots positifs, …

J’écris ici ton nom et je te dis merci pour ta générosité … car je crois qu’en inondant nos pages de mots positifs à partager, nous entrerons sensiblement dans l’énergie de ces mots.

Vous ne les choisissez pas par hasard… Soyez en CONSCIENTS !

Merci encore d’enjoliver ma page, ça me fait du bien d’écrire pour vous !

Laurence B

La racine des MOTS

Les mots qui virevoltent 

Jour 14: Faire voler les mots

Je n’ai plus trouvé que trois mots qui virevoltent sur ma page… Et c’est un peu comme si cet essoufflement correspondait à celui de mon énergie que je sens de plus en plus fragile à force de compatir avec le monde qui souffre , qui se bat ,qui s’ennuie et qui a peur. …
A mesure que je trouve de moins en moins de joie à travailler dans la solitude de ma maison tantôt habitée d’une rimbabelle de jeunes, tantôt vide de présence et de sens.

J’ai peut-être parfois, …c’est ce qu’on me dit, l’apparence d’un modèle de sérénité …mais c’est surtout parce-que la sérénité est une quête chez moi… le contrepied à mes indignations et mes impatiences.

La sérénité est un choix, un parti pris pour soigner les secousses dévastatrices de mon ultrasensibilité…

Alors aujourd’hui, oui, je me donne le droit d’accueillir ma tristesse et ma colère face à tout ce que je vois, je comprends et je ressens..
Et j’essaye d’éprouver de l’empathie pour moi-même, pour les autres et pour le monde.

Accueillir et accepter pour continuer à rebondir et créer !

Laurence B

Les trois plumes… ou l’histoire du Logo de Conte sur toi !

Les trois plumes… ou l’histoire du Logo de Conte sur toi !

Les trois plumes…  ou l'histoire du Logo de Conte sur toi !Puisque le début de l’hiver et les fêtes de fin d’année marquent la saison des contes, je vais vous raconter l’histoire des trois plumes de mon logo.

Cela me vient de l’histoire des trois plumes magiques que me racontait ma grand-mère… Cette histoire a beaucoup de sens pour moi car elle me rappelle à quel point les histoires ont toujours eu le don de m’apprendre la vie et les sentiments, mais aussi que celles-ci ont le pouvoir de faire comprendre, de guérir et de faire grandir.   

Il était une fois une petite fille nommée Jeannette qui habitait une jolie maison de pierre à l’orée d’une forêt… Ses parents l’aimaient beaucoup et elle avait beaucoup de chance tant elle était très choyée.

On était la veille de Noël et la petite fille s’amusait dans les bois sautillant d’un coin à l’autre pour trouver les plus jolis éléments naturels qui lui servirait à réaliser de beaux présents pour ses parents qu’elle aimait tant.

Alors qu’elle était toute à son occupation, elle vit passer non loin d’elle une très vieille dame qui portait des fagots de bois.

C’est alors qu’une bande d’enfants vinrent à la chasser en lui lançant et des cailloux.  « Vas t’en vilaine sorcière ! » lui criaient-ils, on ne veut pas de toi ici ! Retourne d’où tu viens ! Tu n’es pas d’ici !

Intriguée, Jeannette se demanda pour quelle raison une vielle dame aussi fragile portait une si lourde charge et surtout pourquoi on la chassait de la sorte ! N’écoutant que son grand cœur elle s’approcha d’elle et cria aux enfants de la laisser tranquille.

Elle proposa à la vieille dame de l’aider et elles s’éloignèrent toutes deux de cette bande d’enfants furieux !

Pourquoi sont-ils si méchants avec vous s’étonna Jeannette tout en parcourant le chemin qui les menait vers la cabane de la grand-mère ?

C’est parce-qu’ils ont peur de moi lui expliqua la dame, ils pensent que je viens voler leur bois et ils me prennent pour une sorcière parce-que je suis vieille et laide, ils pensent que je leur veux du mal et que je vais leur jeter un sort…

Mais ce n’est pas vrai n’est-ce pas lui dit la petite fille moi je sais que vous êtes gentille …

C’est parce-que tu as un cœur d’or et que l’amour que t’ont donné tes parents t’a aidé à ne pas avoir peur et à voir au-delà des apparences.

Elles arrivèrent à un vieux cabanon de bois.

Ecoute, lui dit la vieille, pour te remercier de ta gentillesse je vais t’offrir un cadeau, veux-tu rentrer un instant avec moi ?

La petite fille acquiesça.

C’est alors qu’elles se retrouvèrent dans une merveilleuse pièce remplie de lumière, de couleurs, de livres, et de plumes d’oiseau.

Jeannette ne savait plus où poser son regard tant cet endroit était magique !

C’est à cet instant précis que la vieille dame enleva sa vieille cape usée, pour se transformer en une fée magnifique !

Jeannette n’en croyait pas ses yeux !

Pour te remercier d’avoir été généreuse en regardant au-delà des apparences, je vais te récompenser, jeune fille, lui dit la fée.

Voici trois plumes, une bleue, une orange et une turquoise. Ce sont des plumes magiques ! Et tu pourras exaucer un vœu en soufflant sur chacune d’elles.

Mais surtout réfléchis bien ! Car une fois le vœu formulé, il te sera impossible de revenir en arrière.

Jeannette n’en revenait pas d’avoir autant de chance.

Elle remercia la fée et s’en retourna chez elle le cœur en joie…

De retour à la maison, elle se rendit compte qu’elle avait pris beaucoup de temps et qu’elle n’avait pas eu le temps de fabriquer ses cadeaux de Noël , la veillée de Noël approchait et elle n’avait pas de cadeau pour ses parents.

Elle pris alors la décision d’offrir les deux premières plumes à ses parents, car si ils étaient heureux, ils n’étaient pas bien riches et rares étaient les moments où ils pouvaient se faire plaisir.

Avec la plume Orange qu’elle offrit à sa mère, celle-ci choisi d’avoir une machine à coudre et du tissus, elle pourrait ainsi exercer son talent à confectionner de merveilleuses robes à toutes les femmes qui en auraient besoin.

Avec la plume Bleue qu’elle offrit à son père, celui-ci choisi d’ avoir des toiles des peintures, des pinceaux et un chevalet. Il avait toujours rêvé d’être un artiste mais il n’avait jamais pu se payer le matériel pour réaliser son vœu le plus cher. Avec tout ce matériel,  il pourrait aussi enchanter la vie de tous ceux qui auraient la chance de regarder ses toiles.

Quant à la plume rouge, elle décida de la garder pour elle, et de ne pas l’utiliser tout de suite car elle voulait prendre le temps de choisir le vœu le plus juste pour elle !

Cette histoire n’est pas finie, car pour moi aucune histoire n’est jamais finie, et il nous appartient de lui inventer la suite la plus juste et la plus favorable…

C’est cela que veulent représenter les trois petits points de suspension sur mon logo… Cette suite que chacun a le pouvoir d’inventer …    

Vous avez aimé ce conte ? Moi je l’adore car il vit en moi depuis mon enfance… Il me rappelle ce fabuleux cadeau que m’a transmis ma grand-mère mon goût pour les plumes et les histoires.

Je trouve que ce conte est encore d’actualité aujourd’hui car il invite à l’amour, à l’ouverture d’esprit au don et à la réflexion.

Et ce sont toujours les valeurs fondamentales qui m’animent plus que jamais !

 

Laurence 

Il reste des places pour l’atelier constellations et récit de vie !

Ne manquez pas cette occasion unique de retrouver le fil de votre histoire !   

Les 20 et 21 mais aura lieu le week-end Constellations et Récit de vie que j’organise avec Orianne Cormann, experte en constellations familiales qui reviendra spécialement de Londres pour l’occasion.

Il reste quelques places pour ce séminaire et il reste quelques jours pour vous y inscrire !  Nous prolongeons notre réduction de 50 euros pour nos clients habituels et pour nos contacts Facebook !  

Profitez de cette opportunité de vous libérer de vos blocages émotionnels liés à votre histoire de famille !

D’inspiration profondément systémique la technique des constellations familiales est très puissante car elle permet la mise en scène d’un système familial d’une personne en relation avec une difficulté que cette personne exprime et souhaite dépasser. Grâce et par l’intermédiaire du groupe, certaines émotions s’extériorisent et libèrent des tensions portées à son insu par la personne constellée en lieu et place des membres de sa famille.

Rassembler les techniques du coaching narratif et des constellations familiales dans un même séminaire nous a paru très complémentaire. Le coaching narratif permet une mise à distance de son histoire personnelle par l’intermédiaire de l’écriture et la narration, en utilisant les techniques de modélisation issues du coaching classique, de l’hypnose Ericksonnienne et de la pratique réflexive.

Unir deux disciplines et deux personnalités, c’est un peu comme utiliser les énergies complémentaires qui forment un tout, les racines et les ailes, la terre et le ciel, les cailloux et les plumes…

Afin de contenter l’ensemble des participants qui auront l’occasion d’aborder tour à tour leur problématique si ils le souhaitent , nous avons choisi pour cette édition de travailler sur les archétypes.

Pour les définir simplement on peut dire que les archétypes sont des représentations idéales et inconscientes que les individus se font des rôles, des places, des fonctionnements au sein de leur groupe depuis la nuit des temps. Ces archétypes se nourrissent de l’histoire personnelles et des histoires racontées de tous ceux qui nous ont précédés, ils se transmettent par la tradition orale et génétiquement, par l’éducation et le système à l’instar de l’inné et de l’acquis. On les porte en nous et on les transmet à notre tour. Ils sont transmis dans les mythes, les contes et les légendes. Ils sont incrustés dans nos préjugés, ils dirigent nos vies et inspirent nos croyances et nos peurs.

 

Lien vers les infos pratiques de ce séminaire. 

N’hésitez pas à vous renseigner si vous souhaitez des informations, je vous réponds au 0485 68 18 76.

Laurence Bertinchamps,

Les ateliers « Conte sur toi » sont en ligne.

imagesLes ateliers « Conte sur toi » en ligne

Vous n’avez pas toujours l’opportunité de vous libérer pour les dates proposées et vous êtes nombreux à me demander si des formules d’atelier en ligne sont possibles.

J’ai une très  bonne nouvelle pour vous ! 

Conte sur toi se modernise et se décline désormais sous la forme d’ateliers en ligne.

Vous avez envie d’essayer ? Vous avez besoin d’en savoir plus ? N’hésitez plus 

Regardez notre offre en ligne plus concrètement ou contactez-moi!

Un duo de personnalités et de pratiques pour un séminaire hors du commun !

Un duo de personnalités et de pratiques pour un séminaire hors du commun !

Quand Laurence rencontre Orianne, cela donne deux pratiques qui s’articulent et se complètent et un weekend de rencontre et de découverte qui allie libération et créativité !

Les 15 et 16 Août a eu lieu le séminaire d’elles en ils et d’ îles en ailes ! Une toute belle réussite pour cette première collaboration avec Orianne Corman qui revenait de Londres pour animer avec moi ce séminaire inédit de constellations familiales et récit de vie.

Le Bilan est tellement positif  que nous avons déjà reprogrammé une date pour un prochain weekend le 30 et 31 janvier 2016 ! Bloquez déjà la date dans votre agenda !

En attendant cette nouvelle rencontre qui promet encore bien des aventures et dont  nous vous révélerons prochainement le programme, je ne résiste pas à vous envoyer quelques photos et des témoignages ! 

constellations

Voir les témoignages 

séminaire 2séminaire 4 séminaire 5 séminaire 7 seminaire1 séminaire 3

Témoignage de Cynthia Lebrun Safarian psychologue et professeur de mindfullness à Shangai

Témoignage de Cynthia Lebrun-Safarian Psychologue et professeur de mindfullness à Shangai. 

 
Chère Laurence, Chère Orianne !
Oui vous êtes chères à mon coeur depuis notre rencontre … Et de cette Shanghai lointaine, je découvre jour après jour la richesse de ce travail conscient et surtout inconscient ! La libération ( parfois pas simple et déroutante) de toutes ces cellules de ce corps en entier, complet ! 
Shanghai
Votre duo alliant écriture et constellations est étonnant … Détonnant !!
Et je vous dis Waouwh .. Merci pour être vous dans tout ce naturel dans toute cette présence cette écoute…  Cette attention….ce professionnalisme !
Évidemment nous étions une équipe formidable. Merci à chacune ( féminité oblige ) à chacun, pour ce supplément d âme d’ humanité, de vérité !
Lorsque je médite, il y a une pensée pour vous …   Ça ne change rien à nos vies mais c’ est comique parce que ça vient naturellement
Je vous embrasse. 
Cynthia (psychologue Shanghai)

Témoignage de Marie-Elise Cauderlier ( auteure)

Témoignage de Marie-Elise Cauderlier  ( auteure)

Il faut que je vous dise…. 

Cette première expérience m’a étonnée parce que c’était une première mais aussi, il faut que vous sachiez, vous m’avez tous scotchée. 

JE ne dois surtout pas oublier de vous remercier,  parce que, vous m’avez permis l’inattendu…..  

JE dois  aussi vous dire que JE me suis retrouvée au centre d’une atmosphère extraordinaire qui m’a inspiré la confiance et au risque de me répéter, au centre d’une famille qui pouvait tout se dire dans le respect et la compréhension.  N’est-ce pas génial de pouvoir se parler ainsi ?   

J’ai ressenti une étrange sensation de bien-être non pas vis-à-vis de moi uniquement mais vis-à-vis des êtres que nous sommes, c’est à dire, tous pareils à l’intérieur. J’en étais consciente mais pas de la même manière, depuis que je vous ai vu prendre la place de l’autre, je vous ai vus différemment et je trouve que vous êtes vraiment supers, on devrait vous multiplier par 35×26³x2058³ 

Je voudrais juste encore vous dire merci pour ces véritables partages qui dans le futur me permettront peut-être de m’investir plus encore, comme vous avez pu le faire et … je vous admire d’avoir pu le faire ainsi, je ne savais pas que vous existiez.

     Marie-Elise (petit prénom que je trouve charmant, un peu grâce à toi Laurence).